Amortissement en SCI : avantages, fonctionnement et comment le calculer ?

news 2

Découvrez comment le fonctionnement de l’amortissement en SCI peut contribuer à booster votre activité ! Peu connue mais très simple à mettre en œuvre, cette méthode maligne permet une grande souplesse et un contrôle rigoureux des investissements tout en favorisant les déductions d’impôts. Facilement accessible au non-initié, le principe de l’amortissement en SCI est la clé pour votre prospérité business : avec lui, votre société peut se hisser aux sommets de la rentabilité !

Qu’est-ce que l’amortissement en SCI ?

L’amortissement en SCI est une méthode comptable visant à compenser la dépréciation des immobilisations de Sociétés Civile Immobilière (SCI). Grâce à cette formalité, il est possible de réduire le résultat imposable et par conséquent les impôts et autres taxes applicables.

Définition

L’amortissement revient à calculer une charge liée aux immobilisations inscrites dans le bilan de la société et à répartir cette charge sur une durée théorique de vie du bien amortissable. Il s’agit donc d’un effet fiscal qui correspond à la somme annuellement déductible au titre des charges professionnelles.

Plus précisément, ce terme fait référence aux investissements entrepris par une entreprise ou un individu pour obtenir des profits sur le long terme. Il permet non seulement d’allouer une plus grande partie des revenus à l’investisseur, mais aussi de rembourser les intérêts liés aux emprunts contractés pour financer cet investissement.

Intérêt

Une fois mis en place, l’amortissement doit être constaté dans la comptabilité de la SCI afin qu’elle soit prise en considération par le fisc. La diminution du montant taxable grâce à l’application des taux d’amortissement et du plan d‘amortissement est très avantageuse fiscalement.

Lisez aussi :   Qui hérite des parts d'une SCI : processus de succession en cas de décès d'un associé

En effet, elle permet de profiter de nombreuses exonérations et d’abattements fiscaux pour chaque type d’immobilisation dont le propriétaire peut bénéficier.

Est-ce que l’amortissement est obligatoire pour une SCI ?

Toutes les SCI n’ont pas à se conformer à cette formalité comptable, car elle est facultative selon la fiscalité applicable. Ainsi, si votre activité relève du régime normal ou simplifié alors vous pouvez choisir entre amortir ou ne pas amortir vos immobilisations pour réaliser des économies fiscales.

Comment calculer l’amortissement en SCI ?

Le calcul de l’amortissement varie selon le type de biens concernés et leur durée de vie utiles estimée :

  • Les biens immobiliers suivent un amortissement linéaire sans plafond ;
  • Les matières premières comme le bois, le charbon et les produits pétroliers sont amortissables sur une durée maximale de 5 ans ;
  • Les machines industrielles sont considérées comme des immobilisations incorporelles et peuvent donc bénéficier d’un amortissement comptable selon un taux normal fixé à 25%.

Calcul du montant de l’amortissement

Le calcul du montant à amortir est effectué en fonction des points suivants :

  • Valeur d’acquisition : c’est le prix d’achat du bien immobilier.
  • Durée de vie utiles : c’est la durée estimée pendant laquelle l’immobilisation va permettre à la société civil immobilière de réaliser des bénéfices.
  • Amortissement comptable : c’est la somme qu’il est possible de déduire chaque année pour compenser la perte de valeur de l’immobilisation (prorata temporis).

Calcul des charges déductibles

Une fois le montant auquel il est possible de procéder avec une clarté à amortir, il convient ensuite fermer un œil sur les charges déductibles qui correspondent aux intérêts liés à un emprunt financier contractés pour l’acquisition dudit bien immobilier. Il ne restera plus alors qu’à additionner ce calcul avec les intérêts relatifs aux prêts afin de calculer le total des charges professionnelles dont on peut bénéficier.

Lisez aussi :   Comment estimer le budget de création d’une SCI en 2023 ?

Une fois le tout additionné, il suffira d’effectuer une soustraction entre le montant du résultat imposable et celui des charges professionnelles dans le but de déterminer son résultat net taxable.

Exemples d’amortissement en SCI

Voici quelques exemples illustrant comment appliquer l’amortissement en Société Civile Immobilière :

  • Acquisition d’une maison par une SCI : si elle acquiert une maison pour 100 000 € et que sa durée de vie utile estimée est de 10 ans, alors l’amortissement annuel sera évalué à 10000 €.
  • Acquisition d’une machine industrielle par une SCI: Si elle acquiert un équipement pour 50 000€ et que sa durée estimée est supérieure à 5 ans, ensuite l’amortissement au titre de l’année sera de 12 500 € (25 % soit 50 000€ x 25%).
  • Acquisition d’une matière première par une SCI : Si elle acquiert 10 tonnes de bois pour 5 000 € et que sa durée estimée est supérieure à 5 ans, alors le montant du résultat imposable annuel sera calculé comme suit : 1000 € (5000 € ÷ 5 ans).

En conclusion, il apparaît clairement que l’amortissement en SCI peut représenter un bon moyen de réduire le montant de ses impôts et autres taxes applicables. Il convient néanmoins d’effectuer un calcul précis des charges professionnelles dont on peut bénéficier pour ne pas se trouver dans l’impossibilité de rembourser les intérêts liés aux emprunts contractés. Après avoir créé une SCI, il convient donc d’effectuer certains investissements et d’amortir ce

Après avoir analysé les principes de l’amortissement en SCI, nous pouvons maintenant comprendre son intérêt et le fonctionnement associé. Nous savons également qu’il n’est pas obligatoire dans une SCI, mais peut s’avérer très utile. Il est important de connaître la méthode correcte pour calculer un amortissement en SCI afin que ses propriétaires puissent tirer profit des résultats obtenus. Cet article fournit toutes les informations essentielles dont vous avez besoin pour gérer efficacement votre amortissement en SCI et profiter de ses avantages.

Lisez aussi :   Investir en SCI ou en nom propre : 10 ans d'expérience pour vous guider

Tous nos articles sur la SCI :

  • Comment modifier facilement l’adresse du siège social d’une SCI : étapes simples
  • Qui hérite des parts d’une SCI : processus de succession en cas de décès d’un associé
  • Investir en SCI ou en nom propre : 10 ans d’expérience pour vous guider
  • Amortissement en SCI : avantages, fonctionnement et comment le calculer ?
  • Comment la SCI doit-elle déclarer ses revenus à l’administration fiscale ?
  • Comment estimer le budget de création d’une SCI en 2023 ?
  • Comment réduire la plus-value immobilière d’une SCI ?
  • Combien peut emprunter une SCI pour acquérir un patrimoine immobilier ?
  • Comment dissoudre une SCI : explications et conséquences fiscales
  • Comment et pourquoi créer une SCI ?