Le FGAO : quand les victimes d’accidents de la route ne sont pas assurées

news 3

La circulation routière peut être dangereuse, même pour les conducteurs les plus prudents. En effet, un accident de la route peut survenir à tout moment, et les conséquences peuvent être désastreuses pour les personnes impliquées.

Malheureusement, il arrive souvent que les personnes impliquées dans un accident de la route ne soient pas assurées. Dans ce cas, que se passe-t-il ? Heureusement, il existe une solution pour les victimes : le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO).

Qu’est-ce que le FGAO ?

Le FGAO est une institution qui a été créée en France en 1951. Il a pour mission de garantir l’indemnisation des victimes d’accidents de la route dans le cas où le responsable n’a pas d’assurance.

En effet, selon la loi, tout propriétaire d’un véhicule terrestre à moteur doit obligatoirement souscrire une assurance responsabilité civile. Cette assurance permet de couvrir les dommages causés aux tiers en cas d’accident de la route. Cependant, il arrive que certains propriétaires de véhicules ne souscrivent pas cette assurance, ou que leur assurance ait été résiliée.

Dans ces cas-là, le FGAO intervient pour garantir une indemnisation aux victimes de l’accident.

Comment fonctionne le FGAO ?

Le FGAO est financé par les assureurs, qui lui versent une contribution annuelle. En cas d’accident de la route impliquant un véhicule non assuré, le FGAO est chargé de prendre en charge les frais d’indemnisation des victimes.

Lisez aussi :   Top 10 des destinations à découvrir en fourgon à Rennes

Pour que la victime puisse être indemnisée, elle doit faire une demande auprès du FGAO. Cette demande doit être accompagnée de tous les justificatifs nécessaires, comme les certificats médicaux, les factures des frais médicaux, etc.

Le FGAO examine alors la demande et vérifie que les conditions d’indemnisation sont remplies. Si c’est le cas, il verse une indemnité à la victime.

Le FGAO peut également agir en justice pour récupérer les sommes versées aux victimes auprès du responsable de l’accident.

Le rôle du FGAO dans les accidents de la circulation impliquant des véhicules non assurés

Dans les accidents de la circulation impliquant des véhicules non assurés, le rôle du FGAO est donc de garantir une indemnisation aux victimes.

Cependant, il faut noter que le FGAO n’intervient que dans le cas où le responsable de l’accident n’a pas d’assurance. S’il a une assurance, c’est cette assurance qui prend en charge les dommages causés aux tiers.

Par ailleurs, le FGAO ne garantit pas une indemnisation intégrale aux victimes. En effet, les indemnisations versées par le FGAO sont plafonnées et limitées. Les victimes ne pourront donc pas être indemnisées à hauteur de tous les préjudices subis. Cependant, le FGAO permet tout de même aux victimes de recevoir une indemnisation pour les préjudices les plus importants, comme les préjudices physiques, moraux et économiques.

Il faut également noter que le FGAO ne couvre pas tous les types de véhicules. En effet, il ne prend en charge que les véhicules terrestres à moteur, comme les voitures, les motos, les camions, etc. Il ne couvre pas les accidents impliquant des véhicules sans moteur, comme les vélos ou les rollers, par exemple.

Lisez aussi :   Comment décorer votre petit appartement parisien en 2023 : Les dernières tendances en matière de décoration intérieure

Conclusion

En résumé, le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO) est une institution qui permet d’indemniser les victimes d’accidents de la route impliquant des véhicules non assurés. En cas d’accident, les victimes peuvent faire une demande d’indemnisation auprès du FGAO, qui examinera leur demande et versera une indemnité si les conditions d’indemnisation sont remplies.

Cependant, il faut noter que le FGAO ne garantit pas une indemnisation intégrale aux victimes, et que les indemnisations versées sont plafonnées et limitées. De plus, le FGAO ne couvre pas tous les types de véhicules.

Il est donc important de souscrire une assurance responsabilité civile pour son véhicule, afin d’éviter de se retrouver dans une situation où l’on n’est pas assuré en cas d’accident de la route.