Comprendre les critères d’éligibilité pour bénéficier d’un bail réel solidaire

news 5

Le bail réel solidaire (BRS) est un dispositif qui permet à des ménages aux revenus modestes d’accéder à la propriété immobilière. Contrairement aux prêts immobiliers classiques, le BRS permet à l’acquéreur de ne pas acheter le terrain sur lequel est construit le logement, mais de bénéficier d’un bail emphytéotique, qui lui permet de louer le terrain pendant une durée allant jusqu’à 99 ans. Ce dispositif est soumis à des critères d’éligibilité spécifiques, que nous allons détailler dans cet article.

Le plafond de revenus

Pour pouvoir bénéficier d’un BRS, les revenus des ménages ne doivent pas dépasser un certain plafond. Ce plafond est fixé en fonction de la zone géographique dans laquelle se situe le logement. Il est établi en fonction du revenu fiscal de référence (RFR) du ménage. Pour exemple, pour un logement situé en zone A bis, le plafond de revenus pour un ménage composé de deux personnes est de 44 600 euros.

Le statut d’accession sociale à la propriété

Les personnes qui souhaitent bénéficier d’un BRS doivent être en mesure de justifier de leur statut d’accession sociale à la propriété. Ce statut est délivré par l’État et permet de bénéficier de certaines aides à l’accession à la propriété. Il est notamment nécessaire pour bénéficier d’un prêt à taux zéro (PTZ) ou d’un prêt d’accession sociale (PAS).

La durée d’occupation du logement

Les bénéficiaires d’un BRS s’engagent à occuper le logement à titre de résidence principale. La durée d’occupation minimale est fixée à 8 ans. Si le logement est revendu avant cette échéance, l’acquéreur doit rembourser une partie de la décote dont il a bénéficié lors de l’acquisition. La décote correspond à la différence entre le prix du logement en BRS et le prix du marché.

Lisez aussi :   Comment l'alimentation peut aider à régulariser le cycle menstruel et l'ovulation

La localisation du logement

Le BRS est soumis à des critères géographiques stricts. Le logement doit se situer dans une zone éligible, qui est définie en fonction des besoins en logements sociaux de la commune ou de l’intercommunalité. Les logements en BRS sont généralement situés en zone urbaine, où la demande de logements sociaux est la plus forte.

Les spécificités du logement

Le BRS s’applique uniquement aux logements neufs ou réhabilités, qui répondent à des critères de performance énergétique et de qualité. Le logement doit être construit dans le respect des normes environnementales en vigueur, notamment la réglementation thermique (RT) en vigueur.

Conclusion

Le bail réel solidaire est un dispositif intéressant pour les ménages aux revenus modestes qui souhaitent devenir propriétaires de leur logement. Toutefois, il est soumis à des critères d’éligibilité spécifiques, qui doivent être respectés pour pouvoir en bénéficier. Le plafond de revenus, le statut d’accession sociale à la propriété, la durée d’occupation du logement, la localisation du logement et les spécificités du logement sont des critères essentiels à prendre en compte avant de se lancer dans un projet immobilier en BRS. En cas de doute sur l’éligibilité à ce dispositif, il est recommandé de se renseigner auprès des organismes compétents ou de faire appel à un professionnel de l’immobilier.